Le rayon traiteur frais et snacking est encore un secteur très prometteur. En effet, pendant la journée des traiteurs. Une réunion des entreprises du secteur et les représentants de la grande distribution. Durant cette journée, ils ont pu mesurer l’étendue du potentiel du secteur. En fait, c’est un pôle qui connaît encore une croissance solide. Cependant, il faudrait mieux travailler sur le marketing et proposés de services attractives. Vu que les concurrences sont nombreuses. D’où l’importance de se démarquer.

Le secteur en chiffre

Le rayon traiteur frais marche très bien si l’on tient compte des chiffres présentés lors de la réunion. En effet, le cumul annuel mobile à augmenter de 5,7% et le chiffre d’affaire représente environ 7,6 milliards d’Euro. D’après l’un des intervenants spécialisés dans la consommation face à la concurrence plurielle il faudrait travailler plus sérieusement. Les inquiétudes paraissent fondées puisque d’après les récents sondages. En effet, près de 800 M€ de potentiel d’activité évoqué il y a 4 ans ont été absorbés. Mais par qui ? En fait par les distributeurs en faveur de l’agrandissement. Cependant, un nouveau gain potentiel de chiffre d’affaires additionnel de 750 M€ était à leurs portés. Mais, il faudrait continuer les démarches de modernisation.

Comment pérennisé le secteur

Le principal souci des spécialistes est l’existence des boulangeries, des services de livraisons à domicile. Il faudrait également faire des offres et s’activer face à la concurrence. Quel qu’en soit le format des magasins. Les rayons doivent aussi être bien tenue et les ruptures de stock doivent également être minimisé. Il serait également préférable de créer des zones de restauration ou d’espaces à thème. Cela dans le but de valoriser l’apéritif et le snacking. D’ailleurs, les espaces pourraient attirer 55% d’acheteurs de plus. Les produits doivent être plus diversifiés et avoir une meilleure lisibilité de la qualité.